Comment digitaliser l’autorail EAD X 4500
LS Models ?

1-L’autorail X 4545 de LSModels, tous feux allumés, sans 3e feu, dont la commande est individuelle en suivant notre article.

La première série de cet autorail chez LS Models était déjà équipée d’une fiche NEM rendant beaucoup plus simple sa digitalisation mais sans commande indépendante des feux et sans éclairage intérieur. C’est ce que nous allons améliorer dans cet article.

Matériel concerné

Marque LS-Models, références 10031, 10032 et 10033 (1ère série sortie en 2008). Voir Rail Miniature Flash 512 de mars 2008 pour la description générale de l’autorail.

La digitalisation
Le modèle est muni d’une platine portant une prise NEM 652. Cette platine se trouve dans la motrice, sous la toiture. Le volume disponible est amplement suffisant pour loger un décodeur DCC, voire un décodeur sonore de la taille d’un LokSound lorsqu’une version de celui-ci sera disponible en sonorisation X 4500. Selon le but et le degré de sophistication recherché, il est possible de loger un décodeur plat type Lokpilot (ESU) ou MX 64 Zimo au-dessus du compartiment de 2e classe, sur les traverses de plafond, ou un décodeur compact type MX 63 de Zimo par exemple près du circuit de la LED du 3e feu de signalisation (voir photos 1 à 3).

Les options (non exhaustif)
Dans le premier cas (décodeur plat), le montage est très facile mais il est n’est pas possible d’éclairer complètement le compartiment de 2e classe (photo 4). Dans le second cas (photo 5), l’éclairage est intégralement réalisable, le décodeur rentre tout juste dans le volume choisi. Il est préférable de supprimer la traverse pour loger le décodeur. Cette opération ne diminue en rien la résistance de la caisse. Inconvénient : les raccordements vers la ligne de train doivent être très compacts. La troisième voie : prévoir l’exploitation en UM de deux ou trois éléments, en considérant que pour obtenir la commande individuelle des feux et l’éclairage, il est indispensable de modifier le câblage. Après avoir étudié le schéma et les circuits de l’autorail, il nous a paru plus simple de déposer le circuit imprimé d’origine, de poser une barrette de raccordement et un MX 64 sur la motrice, ce qui est aussi la solution la plus économique. Autre avantage : ceci libère des lignes de train qui permettent une commande séparée des 3es feux et de l’éclairage.
La connexion directe du décodeur sur la prise NEM donne les fonctions suivantes :
fonction 1 : allumage des feux et inversion selon le sens de marche,
fonction 2 : allumage des feux sans inversion selon le sens de marche.
Chacun choisira le mode d’exploitation qui lui convient. Nous vous proposons une solution qui permet de choisir l’allumage des feux en fonction du sens de marche par commande manuelle, avec l’avantage de pouvoir éteindre les feux rouges et blancs des engins qui sont accouplés en UM. De plus, le décodeur de fonction MX 68 situé dans la remorque permet d’éclairer la rame et de commander séparément les troisièmes feux : les lignes de train récupérées sur le connecteur motrice-remorque conviennent pour cet usage.

Liste des fonctions principales réalisées avec les décodeurs Zimo MX 64 + MX 68

– fonction 1 : allumage et extinction des feux blancs, avant,
– fonction 2 : allumage et extinction des feux blancs, arrière,
– fonction 3 : allumage et extinction des feux rouges, avant,
– fonction 4 : allumage et extinction des feux rouges, arrière,
– fonction 5 : allumage et extinction de l’éclairage de la rame,
– fonction 6 : allumage et extinction du 3e feu arrière,
– fonction 7 : allumage et extinction du 3e feu avant. Les fonctions 1 et 2 sont utilisées simultanément pour les manoeuvres en gare, les fonctions 3 et 4 sont utilisées simultanément pour stationnement en gare ou en dépôt.
Marche avant : touches 1, 4 et 7 (ligne verticale sur «zappette»), 2, 3 et 6 en marche arrière.

Démontage de l’engin (motrice et remorque)

Avant démontage, il est impératif de vérifier le bon fonctionnement de l’engin, y compris l’éclairage dans les deux sens de marche et la propreté des roues. Par convention, le sens avant sera celui de l’extrémité 1, côté moteur diesel en avant, ce qui de plus correspond à la réalité. Durant toutes les opérations suivantes, protéger la caisse avec un mouchoir ou un tissu non pelucheux pour éviter toute marque de doigt. Le toit, aussi bien sur la remorque que sur la motrice, est fixé très solidement à la caisse par de très nombreux ergots. Il faut les décrocher pour l’extraire. A cet effet, glisser une lame de cutter entre le toit et la caisse au niveau de la porte d’intercommunication (voir photo 6). Faire levier pour décrocher la partie arrière du toit. Glisser ensuite une allumette entre toit et caisse et la pousser doucement vers l’avant de la caisse : les ergots se décrochent un par un (photo 7). Tirer finalement le toit au niveau de la cabine pour le décrocher définitivement. Le toit enlevé découvre la platine électronique et la prise NEM sur la motrice, et la cabine sur la remorque (photo 8).

Vérification du fonctionnement Après avoir ôté la fiche «bouchon» qui est montée sur la prise NEM 652, installer provisoirement un décodeur sur la platine électronique et vérifier le fonctionnement en marche avant, arrière avec allumage des feux selon le sens de marche (fiche NEM 652, fil orange = borne 1 imprimé sur le circuit électronique). Prendre soin d’éviter tout contact électrique entre le décodeur et la voie. Démonter ensuite le décodeur. L’adresse par défaut est la n° 3.

Installation du décodeur sur la motrice

Fixation du décodeur : adhésif mousse double face.
Cas du MX 64 ou LokPilot : le coller sur une traverse de toiture à l’aide d’adhésif mousse double face (photo 9). Cas du MX 63 : couper à la pince (pour ne pas faire de copeaux qui risquent de partir dans l’aménagement intérieur), la traverse de toiture.
Dans le cas MX 64 + 68, voir le schéma de câblage figure 1. 

Câblage du décodeur

Si vous avez choisi de conserver l’inversion automatique des feux, branchez la fiche NEM sur la prise du circuit imprimé ou câblez les fils conformément au dessin normalisé ci-dessous. Rappel : 1 orange, 2 jaune, 3 vert, 4 noir, 5 gris, 6 blanc, 7 bleu, 8 rouge.
1 : orange = repère sur circuit imprimé. Le fil marron non utilisé (sur les décodeurs à quatre fonctions) sera isolé et laissé près de la prise. Branchez le décodeur ou prenez soin de faire de petites soudures pour éviter les courts-circuits entre broches sur la prise et remontez le toit (voir photo 9). Si vous avez choisi l’exploitation des feux indépendante et l’éclairage de la rame, il est préférable de passer par une barrette de raccordement et de reprendre le câblage sans CI avec prise NEM. 

Câblage du MX64 sur la motrice

Il est préférable de démonter le châssis pour avoir accès aux connexions du CI des feux de signalisation. Le démontage est assez facile, beaucoup plus que celui du toit. Le châssis tient par des ergots sur la caisse, de façon traditionnelle (voir photos 10 et 11). Ecartez la caisse à chaque ergot et tirez le châssis vers l’extérieur.
– Repérer les câbles selon photo 10. Déposer le circuit imprimé des feux et le recâbler selon photo 11 pour respecter les couleurs conventionnelles : bleu en P1, blanc en P2 et jaune en P3.
– Démonter le carter-lest noir en enlevant les quatre vis sous châssis. La dépose du lest n’est pas obligatoire mais permet de graisser les cardans.
– Remonter le châssis dans la caisse, poser la barrette de connexion selon photo 12 et câbler selon figures 1 et 2. Faire un essai de traction en posant des straps entre bornes de captage (rouge et noir) et fils du moteur (rouge et noir aussi !).
– Poser le décodeur et le relier aux bornes de la barrette de connexion (photo 13).
Programmer les CV selon les valeurs ci-dessous et faire un essai sur voie. Avec cette programmation, vous obtenez les fonctions placées sur les touches comme indiqué au paragraphe 2, mais vous pouvez choisir d’autres emplacements avec Ecos ou Dynamis.
CV 33=1, 34=1, 35=4, 36=2, 37=1
Faire le test des feux de la motrice : indépendants du sens de marche, sans 3e feu.

Figure 1 - câblage de la motrice

Figure 1 – câblage de la motrice

Figure 2 - câblage de la remorque

Figure 2 – câblage de la remorque

Installation du décodeur sur la remorque Pour conserver toute la zone d’éclairage de la 1re classe, le décodeur sera monté sur la traverse de toiture (voir photo 14). L’accès aux lignes de train qui viennent du coupleur n’est possible qu’en démontant le châssis qui tient sur la caisse de façon traditionnelle par des ergots (voir photo 15). A ce stade, vous avez accès au circuit imprimé d’éclairage des feux et du 3e feu. Le code des couleurs DCC n’est pas respecté : fils jaune et bleu reliés ensemble, fil vert au + d’alimentation des feux… Bref, enlever l’aménagement intérieur et dessouder les fils sur le CI d’éclairage, en brancher trois : bleu pour le + en P1, jaune en P3, blanc en P2 pour les feux blancs, vous retrouverez vos habitudes ! (photo 16).
– Brancher un fil noir et un fil rouge sur les frotteurs du bogie arrière et les ramener au niveau des w.-c., garder les couleurs utilisées par LS-Models pour éviter des erreurs sur la motrice (photo 16).
– Enlever les deux fils du 3e feu. Faire passer tous les fils venant du châssis par le trou prévu dans les WC.
– Coller le décodeur MX 68 en place (suppression de la partie verticale de la traverse de toiture) et relier les fils d’alimentation noir et rouge, les soudures seront isolées avec de la gaine rétractable (photo 14).
– Sur le décodeur : isoler les fils blanc, jaune et gris et orange de la fonction 8 car non utilisés.
– Relier les fils bleus du décodeur (+), du CI des feux de signalisation et de la ligne de train sur le CI du 3e feu (photo 14).
– Relier les fils vert et marron du décodeur respectivement au fil blanc et jaune du CI de feux.
– Relier le fil orange de la fonction 6 au – du 3e feu de la remorque (voir photo 14).
– Relier le fil orange de la sortie 7 (voir notice MX 68) au fil jaune de la ligne de train, il alimentera le 3e feu de la motrice.
– Programmer les CV selon ces valeurs :
CV 33=1, 34=1, 35=8, 36=2, 37=1, 38=4, 39=8

Avec cette programmation, vous obtenez les fonctions placées sur les touches comme indiqué au paragraphe 2, mais vous pouvez choisir d’autres emplacements avec Ecos ou Dynamis.
Nota :
si vous désirez changer l’adresse du décodeur, il faut charger temporairement l’une des sorties avec une résistance de 150 ohms (entre fil bleu et une sortie de fonction), la charge des LED étant trop faible pour une reconnaissance par une centrale.
– Faire un essai de feux sur voie : les feux blanc, rouge et 3e feu remorque doivent fonctionner.

Eclairage intérieur
Remorque
Il est réalisé à partir de rampe lumineuse linéaire: quatre sections de 50 mm sont suffisantes pour la remorque, trois pour la motrice. Voir photo 14 pour le décrochement à réaliser au niveau du 3e feu de la remorque. L’éclairage est relié au + par un fil bleu sur le CI du 3e feu et au fil orange de la sortie 5 (premier fil orange à côté du gris sur le décodeur). Le fil vert de la ligne de train (prolongé) est connecté sur le fil orange pour commande de l’éclairage de la motrice.

Motrice
Sur la motrice (voir photo 13), relier les fils vert et bleu venant de la ligne de train à la rampe lumineuse collé au toit. Pour les deux voitures, l’intensité lumineuse est limitée sur chaque rampe par une résistance de 150 ohms, la consommation est négligeable (avec CV 60, contrôle de la tension des fonctions auxiliaires, réglé à 80).

Essai de fonctionnement
Essai moteur
L’adresse à laquelle répond l’autorail est la 3 (code installé en usine). Vérifiez par la programmation que les niveaux de vitesse sont ceux que vous utilisez habituellement : 14, 27 ou 28 (voir notice de la centrale dont vous disposez). Faire un essai d’allumage de la remorque, puis en connectant électriquement la motrice, de celle-ci et des feux et de son éclairage. Selon le décodeur utilisé et les habitudes de chacun, changer l’adresse et lui donner un nouveau nom, par exemple : X 4545 pour cet autorail qui attend son homologue pour la prochaine UM !

Plus loin avec un décodeur sonore
Il est possible de modifier l’autorail pour y installer un décodeur sonore et son haut parleur. Ce montage est décrit dans Rail Miniature Flash #657 de Mars / avril 2020#

Infos Mat.

– Décodeur DCC motrice Zimo MX 64
– Décodeur DCC remorque Zimo MX 68
– Ruban à LEDs blanches « ton chaud »
– 2 x résistances de protection de 150 Ω
– Barrette de connexion

Bernard Ciry

Bernard Ciry

Auteur, spécialité matériel roulant miniature échelle H0 et réel

Couverture Rail Miniature Flash #655 Juillet / Aout 2021

Retrouvez un article sur la digitalisation de l’EAD X 4500 Atlas dans Rail Miniature Flash #655 de juillet / aout 2021

Couverture Rail Miniature Flash #647 - Mars / avril 2020

Retrouvez un article sur l’installation d’un décodeur sonore pour les EAD LS Models 1ère série dans Rail Miniature Flash #657 de mars / avril 2020