Digitalisation des BB 8100 4 fanaux Roco

1 - La BB 8251, un vieux modèle maintenant digitalisé et équipé de feux indépendants, dont les feux rouges fonctionnels.

Les premières machines de la série des BB 8100 Roco ont été fabriquées à une époque où le digital n’était encore qu’un concept d’avenir. Leur transmission par ressorts en spirale reste acceptable si la mécanique est bien graissée (mais pas trop ! ). Ces machines ne possèdent pas, et pour cause de prise NEM, et ont un éclairage par ampoules.

Les ampoules sont logées dans le châssis en métal moulé et ne risquent pas de causer de dégradation par effet thermique. Ce sont des ampoules limitées à 14 V et elles grilleront rapidement si elles sont maintenues sous la tension de la voie qui est en général de l’ordre de 16 V en digital. Leur remplacement s’impose donc par des 16 volts ou des 20 volts ou bien on limitera leur éclairement par action sur le CV correspondant du décodeur.

Cette modification est simple, bien qu’il soit possible de les remplacer par des LED bicolores (voir RMF 614, photo 9) pour les machines à caisse verte, sans feux rouges sur la face frontale. Cette même modification est valable pour toutes les machines Roco disposant d’un châssis similaire (photo ci-dessus).

En complément à ce chapitre, les BB 8100 Roco de dernière génération, avec emplacement réservé pour installation d’un décodeur, seront traitées de façon à obtenir l’indépendance des feux, soit avec une platine électronique Miniatures Passion, soit en reliant directement les feux au décodeur.

Matériel concerné

BB 8100 à 4 fanaux Roco à transmission par ressorts ou de dernière génération.

Travaux envisagés

Mécanique
Considérant l’âge vénérable de la machine, la première chose à faire est une visite complète  des bogies, même si la machine est neuve et en boîte d’origine, suivie d’un graissage soigné. Dans la première génération de châssis, le volume disponible entre caisse et châssis est insuffisant pour loger un décodeur, photo 2. On devra donc créer un volume suffisant en diminuant la taille du circuit imprimé et en posant une cale au-dessus d’un bogie. Ceci supprime le commutateur d’alimentation rail/panto, inutile sur un réseau à commande digitale.

Électriques
L’éclairage par ampoules sera remplacé par des LED blanches et rouges avec commandes indépendantes. Cette solution permettra de manoeuvrer avec les feux blancs avant et arrière allumés, de tirer des trains sans les feux rouges arrière allumés et de stationner la machine avec les feux rouges allumés.

Autres travaux
Éventuellement, remplacement des pantographes par des modèles Pennati, Halle de Bouttuen ou Roco dernière génération et superdétaillage des traverses de tamponnement. Ces travaux ne sont pas traités dans ce chapitre.

Démontage

Très simple : écarter les flancs de caisse pour désolidariser la caisse du châssis, voir photo 2. Déposer les habillages de bogies, qui sont aussi clipsés sur les châssis métalliques et enlever les essieux. Éliminer la vieille graisse et la remplacer par une graisse neuve au Téflon, qui ne vieillit pas. Si l’état de la graisse le nécessite (graisse sèche et dure), il faut alors déposer entièrement les bogies en dévissant la traverse qui les retient sur le châssis, voir photo 3, en ayant au préalable dessoudé sur le circuit imprimé les fils venant des bogies et les diodes. Si vous choisissez le montage des LED pour feux blancs et rouge, reportez-vous à la photo 10 pour modification du châssis. Ce grand nettoyage effectué et le graissage réalisé, on passera à la digitalisation.

Le travail sur le circuit imprimé et positionnement décodeur

Voir photo 4 pour la coupe du circuit imprimé. Il reste un trou pour fixation par vis du circuit sur le châssis. Après coupe, ressouder les fils venant des bogies sur les pistes extérieures, voir photo 5. Selon la longueur de votre décodeur, qui doit supporter au moins 1 ampère de courant moteur, ici un Zimo MX630, pratiquer une encoche dans l’habillage de cabine, voir photos 6 et 7, et isoler le dessus métallique du moteur avec du ruban adhésif. Poser une cale sous l’habillage de cabine pour retenir le décodeur au-dessus du bogie, voir photo 7 (cale blanche). Ce travail effectué, on passera à l’installation du décodeur.

Installation et câblage du décodeur

Solution avec simple inversion des feux selon sens de marche
Installer provisoirement le décodeur avec un ruban adhésif et réaliser les quatre connexions de la photo 8 : prise de courant (noir et rouge). La diffusion de lumière se fait par un conduit en lucite placé dans les orifices des feux, conduit que l’on supprimera. Pour les feux rouges, les orifices ne débouchent pas en caisse, les feux étant factices. Il faut les percer à 1,5 mm de diamètre. La piste centrale du circuit imprimé sera divisée en 5 sections qui serviront de bornier d’interface des feux avec la caisse (photo 11).

Les platines de diodes
Le présent article a été rédigé en 2017 et le produit Miniatures Passion, réf. MPEL112K  platines, diodes, résistances et fils prévus pour cette machine n’est plus disponible chez ce fournisseur. Une nouvelle référence, intégrant les LED directement sur la platine du décodeur vient en remplacement (voir ci-après). Pour utiliser la solution de cette article, il faudra réaliser vous même un câblage équivalent à la place de cette platine avec deux LED blanches, deux LED rouges et deux résistances de 33 KΩ (3 bandes oranges).
Pour placer les diodes blanches au bon écartement, on peut les introduire depuis l’extérieur de la caisse dans les orifices des phares pour les souder, photo 12. Tester les diodes avec une pile de 9 volts munie d’une résistance de protection de 1000 Ω. Après soudure, les corps des diodes (les corps, pas les extrémités !) sont peints en noir pour éviter toute fuite de lumière et des fils d’alimentation des feux sont soudés : bleu pour l’alimentation (+), blanc pour les LED blanches et jaune pour les LED rouges. Les cabines seront directement collées dans la caisse pour simplifier le montage et puisque leur profondeur interfèrerait avec les platines de diodes. Collage à la colle Microscale Kristal Klear, qui permet un démontage le cas échéant. Le bloc cabine doit arriver à fleur du bas de fenêtre. Les platines (ou câblage équivalent) sont fixées sur la caisse par la même colle, généreusement. Câbler alors les platines sur les bornes créées sur le circuit imprimé selon photo 13.

Essais

Sur voie de programmation, allumer les feux blancs avant avec F0. Ils doivent s’éteindre en inversant le sens de marche.
Programmation pour décodeur Zimo MX630 pour l’indépendance des feux : CV33=1, CV34=1, CV35=4, CV36=2, CV37=1.
Dès que la programmation est terminée, vous obtenez des feux blancs et rouges indépendants du sens de marche, c’est bien l’objectif de ces modifications.

Complément pour les BB 8100 Roco récentes (avec fiche NEM)

Les dernières BB 8100 produites par Roco ont un volume réservé dans le châssis pour montage du décodeur et un circuit imprimé avec prise NEM. La transmission est assurée par un jeu de cardans (photo 14). L’éclairage est assuré par des ampoules 16 volts logées à l’identique des châssis précédents, il n’y a donc toujours pas de feux rouges fonctionnels. Nous vous proposons de corriger ce point en ajoutant des feux à LED blancs et rouges et en rendant les feux indépendants.

Lors de la rédaction du présent article en 2017, nous avions utilisé pour cette opération le circuit imprimé Miniatures Passion MPPE412, photo 15, en conjonction avec les feux à LED MPEL112. Ces deux références n’existent plus et ont été remplacées et rassemblées en une seule platine disponible en deux versions avec fiche NEM 662 next18 : MPPE430 pour machine 2 feux, MPPE431 pour 4 feux. Des LED CMS sont intégrées directement à la platine (sauf les  rouges en option à câbler), les conduits de lumières doivent donc être conservés. Cette platine permet aussi d’installer un éclairage pour chaque cabine.
Si vous ne souhaitez pas utiliser cette nouvelle platine, les LED seront cablées comme exposé précédemment. Les corps des LED seront peints en noir mat, voir photo 17. Les aménagements de cabine recevront une couche de noir mat sur le sol et le pupitre, ainsi qu’un rond noir imitant le hublot de porte d’accès à l’intérieur de la machine.
Le procédé du raccourcissement du châssis est identique au précédent, photos 10, 18 et 19 pour le démontage du circuit imprimé et du moteur. Le plus long est de prendre la décision de réduire en longueur le châssis, la coupe est ensuite très rapide !
Le décodeur sera posé dans le logement prévu et collé au ruban adhésif mousse doubleface.
Si vous souhaitez avoir des feux totalement indépendants, il est possible de raccorder directement les fils du décodeur aux LED.
La programmation est identique à celle donnée un peu avant dans ce texte.

Circuit imprimé d’origine avec prise NEM et feux indépendants

Si vous conservez le circuit imprimé Roco d’origine, supprimer les diodes noires et le condensateur soudés d’origine sur le circuit imprimé, photo 20.
Vous pouvez alors relier le décodeur directement à la prise NEM par soudure des fils noir, rouge, orange, et gris selon photo 20. Faire alors un essai de traction avant et arrière.
Le montage des feux est identique à celui déjà exposé, le branchement est expliqué sur la photo 21. Là aussi, les platines qui n’existent plus devront être remplacée par un câblage. Comme pour la situation précédente, les cabines seront coupées et collées dans la caisse. Lorsque le fonctionnement est satisfaisant, remonter la caisse et assurer les premiers trains ! #

Infos Mat.

Solution avec platine d’origine Roco :
– décodeur Zimo MX630 (utilisation possible d’un autre décodeur mais le câblage et la programmation des CV devront être adaptés en conséquence)
– 4 LED blanches à canon long diamètre 1,9 mm
– 4 LED rouges à canon long diamètre 1,9 mm
– 4 résistances de 33 kΩ (3 bandes oranges)
– ruban adhésif
– colle Microscale Kristal Klear

 Solution avec platine Miniature Passion :
– platine pour BB midi réf. MPPE430 pour machine 2 feux, réf. MPPE431 pour 4 feux
– 2 LED CMS rouge
– décodeur avec fiche NEM 662 next18 

Bernard Ciry

Bernard Ciry

Auteur, spécialité matériel roulant miniature échelle H0 et réel