Accident Ferroviaire

Discussions diverses sur le modélisme ferroviaire.

Modérateurs : Patrice, Deloncle, Tibrus, V@peur29, jplaurent

Avatar de l’utilisateur
Tibrus
Membre Héroïque
Membre Héroïque
Messages : 8029
Enregistré le : 31 mai 2008 08:23

Re: Accident Ferroviaire

Messagepar Tibrus » 12 août 2019 15:57

Heureusement ce n'est que matériel. En espérant qu'ils puissent remettre cela sur pied

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... Cu6lWLdnOE

Avatar de l’utilisateur
Tibrus
Membre Héroïque
Membre Héroïque
Messages : 8029
Enregistré le : 31 mai 2008 08:23

Re: Accident Ferroviaire

Messagepar Tibrus » 25 août 2019 10:27


Avatar de l’utilisateur
Patrick BARBIER
Membre Héroïque
Membre Héroïque
Messages : 1070
Enregistré le : 18 févr. 2012 14:00

Re: Accident Ferroviaire

Messagepar Patrick BARBIER » 18 oct. 2019 16:05

SNCF : un accident entre un TER et un camion à l’origine de la grève

Les cheminots de la SNCF se sont mis en grève vendredi 18 octobre sur une grande partie du pays pour protester à la suite d'un accident entre un TER et un camion survenu dans les Ardennes. Les précisions du journaliste Sébastien Valente, en duplex depuis Charleville-Mézières (Ardennes).

La grève surprise de la SNCF, qui survient vendredi 18 octobre, est très suivie en régions. L'accident à l'origine de la mobilisation s'est déroulé dans les Ardennes mercredi. "Le trafic est fortement perturbé dans l'ex-région Champagne-Ardenne. Pas moins de huit lignes sont directement impactées dans la Marne et les Ardennes : Reims-Champagne-Ardenne TGV, Reims-Épernay, Reims-Charleville-Mézières, Reims-Châlons-en-Champagne ou encore Charleville-Mézières-Sedan. Aucun train ne circule sur ces lignes vendredi", expose le journaliste Sébastien Valente, en duplex depuis Charleville-Mézières (Ardennes).
Des problèmes de sécurité

"Les agents SNCF et les conducteurs de train ont tous, ou en tout cas pour la grande majorité, exercé leur droit de retrait. Le mouvement, qui est suivi un peu partout en France, fait suite à l'accident survenu mercredi au passage à niveau de Saint-Pierre-sur-Vence (Ardennes) entre un TER et un convoi exceptionnel, et qui a fait 11 blessés légers. L'accident a mis en lumière de nombreux problèmes de sécurité, selon les syndicats", conclut-

Avatar de l’utilisateur
Patrick BARBIER
Membre Héroïque
Membre Héroïque
Messages : 1070
Enregistré le : 18 févr. 2012 14:00

Re: Accident Ferroviaire

Messagepar Patrick BARBIER » 04 nov. 2019 10:04

Collision mortelle avec un TER

Deux personnes sont mortes dimanche dans l'Ain. Leur véhicule a été percuté par un TER qui reliait Belfort à Lyon Perrache. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de l'accident. D'après les premières hypothèses, les semi-barrières auraient été baissées au moment du passage du train.
Nouveau drame dimanche sur un passage à niveau au lieu-dit la Vavrette, à Tossiat. Le TER qui reliait Belfort à Lyon Perrache, transportant 620 passagers à son bord, a percuté et écrasé une voiture au niveau du passage à niveau. Deux personnes, les occupants du véhicule, ont trouvé la mort. Il y a eu également trois blessés légers parmi les passagers du train. Ce dernier a été immobilisé durant trois heures sur les voies avant de repartir peu avant 21 heures.
Le trafic, lui, a été interrompu durant toute la soirée. Une enquête a été ouverte pour connaître les causes exactes de l'accident. Toute la soirée enquêteurs ont scruté la voie et inspecté le système de signalisation du passage à niveau. Ils étaient à la recherche de traces de pneus ou de freinage. Le conducteur du train a été longuement entendu.
La question centrale de la position des barrières
Les enquêteurs cherchent à déterminer si les barrières du passages à niveau étaient fermées au moment de l'accident. D'après deux témoins entendus, elles l'étaient après. "Les premiers gendarmes qui sont arrivés sur place ont vu les barrières baissées, indique le colonel de gendarmerie du groupement de l'Ain, Yannick Bellemin. C'est la raison pour laquelle nous nous orientons vers l'hypothèse du forçage ou d'un passage non-autorisé sur la voie."
Ce passage à niveau fait partie des 153 passages à niveau inscrits dans un "programme national de sécurisation". En 2007, une personne est décédée dans la collision entre un poids lourd et un train de marchandise à ce même passage. Depuis, un portique avait été installé pour empêcher le passage de camion. "Le passage à niveau est sécurisé par des demi-barrières, précise Yannick Bellemin. Elles n'empêcheraient pas quelqu'un de passer par la droite et de faire un slalom."
D'après les premières conclusions de l'enquête, il n'y a en revanche rien à redire au niveau du train. Contrairement à celui accidenté dans les Ardennes il y a quelques jours, entraînant une série d'arrêt de travail des cheminots, un contrôleur était bien à bord.


Retourner vers « Café de la Gare »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités