Construire en carton vos bâtiments ferroviaires:
poste d’aiguillage et sous station électrique

Aujourd’hui, le choix des bâtiments et ouvrages d’art ferroviaires en kit, est vaste. Ils vous sont proposés en matière plastique, en résine, en pierre  synthétique, voire en métal. Très récemment c’est le carton qui a les honneurs auprès de certains modélistes. Voyons d’un peu plus près ce matériau pour construire des bâtiments ferroviaires avec comme exemple le poste d’aiguillage MKB Modelle et la sous-station électrique R&C.

Du carton pour nos maquettes

Ce genre de construction n’est pas nouveau et dans le milieu des années 60, l’artisan Philippe Valois proposait des kits en carton décorés aux lecteurs de Rail Miniature Flash (photo 2). Ce qui est nouveau c’est la prédécoupe au laser des pièces, un avantage décisif par rapport aux maquettes proposées il y a 40 ans.  Pour illustrer notre propos, nous avons pris en exemple deux références qui nous permettrons de passer en revue les cas généraux rencontrés dans le montage d’une maquette en carton. Il s’agit du poste d’aiguillage à cabine métallique de MKB Modelle réf. H0 560 (*) et de la sous-station électrique de dépôt en béton et briques de la marque « Régions & Compagnie» (**).

Préparatifs avant montage des éléments de la maquette

Les éléments étant tous en carton et prédécoupés, leur dégrappage ne demande que le passage d’une lame neuve d’un simple cutter. Avant la découpe, prenez la précaution de noter au dos de chaque pièce son identité (chiffre ou lettre). Chaque élément est détaché avec soin de son support sur son recto (photo 3) et verso (photo 4). Les fausses fenêtres et portes sont retirées au cutter pour obtenir des ouvertures propres à recevoir les vraies huisseries prévues dans le kit. Un coton-tige retirera la suie résultant de la découpe laser (photo 5). Dans certain cas un élément peut être mis en valeur par le passage d’une pointe à tracer sur le pourtour d’une porte sur la façade d’un mur (photo 6). Pour plus de réalisme nous avons harmonisé la teinte de l’épaisseur du mur au niveau des huisseries, avec la teinte de ce dernier. Nous avons choisi un gris clair (Humbrol 128) teinte proche de celle employée sur la maquette (photo 7). Le séchage de cette peinture est rapide et vous pourrez aborder immédiatement l’étape suivante. Les huisseries des fenêtres sont détachées de leur support au moyen du cutter et on supprime par la même occasion les fausses vitres. La fixation de ces éléments est réalisée avec une colle blanche 

1 - La sous-station électrique de R & C est l’exemple type de maquette aboutie avec l’emploi du carton.

«vinylique rapide» légèrement diluée et appliquée à l’aide d’un pinceau fin (photo 8). Un vitrage transparent est apposé pour un plus grand réalisme. Les trois grandes baies vitrées ont été débarrassées d’origine de leurs fausses et c’est un bien car les détacher aurait été un peu «sportif» (photo 9). Bien positionner ces grands vitrages tant que la colle est encore fraîche (photo 10). Faire de même pour toutes les ouvertures des autres murs.

Il n’y a pas de feuille transparente pour imiter le vitrage des fenêtres, c’est dommage car cela aurait apporté un «plus» au réalisme du bâtiment et n’aurait pas grevé considérablement le prix du kit. La fixation du vitrage est effectuée avec une colle Néoprène transparente (photo 11).

Le montage des murs de la sous-station électrique R&C

Avant le montage, vérifiez que les vitrages ne gênent pas l’assemblage des murs. Le dégagement nécessaire est réalisé à la règle métal et au cutter (photo 12). Montez d’abord deux murs en veillant à leur équerrage, la planche de travail quadrillée facilite bien ce travail (photo 13). Nous avons préféré utiliser une colle Néoprène transparente à ce stade d’assemblage, mais la colle vinylique rapide peut être employée sans problème. Les deux derniers murs sont collés aux deux premiers et sont maintenus par un ou deux élastiques pour optimiser l’adhésion  colle/carton (photo 14). Dégrappez du carton mince les éléments de décoration qui viendront donner un relief aux structures en béton du bâtiment. Sur chaque verso, déposez cette fois de la colle vinylique légèrement diluée au moyen d’un pinceau fin (photo 15). Appliquez les décorations encollées sur les murs en veillent bien faire correspondre leurs éléments identiques. Complétez la déco par la pose des bandeaux béton horizontaux des bas des murs (photo 16).

Un montage particulier : la cabine d’aiguillages de MKB Modelle

Le poste d’aiguillage en kit de la firme allemande MKB Modelle, sous sa référence H0 560, nous propose une version assez proche en aspect de nos postes Saxby. La cabine du poste fait appel à des parois minces et un montage particulier que nous allons vous expliquer (photo 17). La cabine de poste à des parois en carton mince représentant les quatre parois vitrées, une situation assez peu commune, surtout après la Seconde Guerre mondiale où les TCO se sont généralisés. C’est à un travail de pliage que nous avons à faire :
– sur la pièce 57 dégrappée, passez une pointe sèche sur l’envers des plis pour favoriser un pliage bien net au moment de l’assemblage des quatre parois de la cabine que nous ne réunirons pas pour le moment (photo 18). Comme l’indique la notice, fixez le plancher (rep. 60) (photo19).
– sur la pièce 57, bien à plat sur votre plan de travail, fixez les structures métalliques (rep. 58 à 61) à l’aide de la colle universelle (photo 20). La pose du vitrage est fortement conseillée maintenant. Découpez dans la feuille transparente fournie avec le kit huit éléments de 20 x 30 mm pour équiper les baies des deux faces latérales. Au collage du vitrage (un double face est conseillé, car le matériau prend mal les colles), n’oubliez pas de laisser un intervalle d’un demi-millimètre entre les panneaux vitrés pour faciliter la pose des trois «fermes» (rep. 62). Le fronton sans porte est équipé d’un vitrage de 30 x 40 mm. Mêmes dimensions côté porte, sachant que nous l’avons collé en léger retrait par rapport à la paroi.

Dans ce cas, nous avons deux éléments de 30 x 14 mm pour le vitrage fixe et un de 30 x 12 mm pour la porte. Nous avons «occulté» une des deux faces latérales au moyen de peinture blanche (photo 21). Nous pouvons cette fois réunir par collage à la Néoprène transparente les quatre parois vitrées (photo 22). Les trois fermes sont mise en place entre les vitrages, dans l’intervalle dédié (photo 23). Enduire les deux montants de chaque ferme à la colle universelle. Au moment de leur fixation, si de la colle se dépose sur le vitrage, attendre son séchage et l’enlever avec la lame d’un cutter, elle ne tient pas sur ce matériau.

La toiture

C’est au tour de la toiture. La pièce 68 doit être pliée a trois endroits comme le montre la notice. Avec une pointe à tracer (photo 24) et une règle métallique, repassez sur toute leur longueur les trois traits de pliage en débordant le carton pour bien marquer les extrémités. Retournez la pièce et reprenez le traçage des trois pliures (photo 25). Faites le même travail avec la pièce 65 (photo 26). Placez les renforts 66, puis après un léger biseautage sur une des extrémités des pièces 67, collez-les ensemble (photo 27). Continuez avec les pièces 64 et 63. Nous avons ajusté ces dernières car un peu trop longues. Pour terminer cette toiture, collez la pièce 65 (photo 28). Le toit est prêt à prendre place sur la cabine. Nous ne le collons pas, car un aménagement de la cabine est prévu ultérieurement.

Finitions et patine des deux maquettes

Une patine très simple est appliquée sur les toits. Nous avons choisi le pastel Raw umber tin 4, un gris clair que nous avons râpé dans une coupelle, pour obtenir une poudre fine (il en faut très peu). L’appliquer à sec sur la toiture à l’aide d’un gros pinceau n°16 ou 20. Le pastel accroche bien le carton et permet de blanchir naturellement la couleur un peu trop vive du revêtement goudronné (photo 29) ou de la voute en béton de la sous-station électrique. Les structures métalliques et les murs de briques peuvent aussi être patinés avec le même pastel (photo 30). Cette fois, appliquez l’extrémité du bâton directement sur le carton et à l’aide d’un

pinceau, venez « estomper » délicatement la couleur sur les éléments à patiner. #

30 - Les structures métalliques sont elles-mêmes traitées avec le même pastel. A noter la face au vitrage peint.

30 – Les structures métalliques sont elles-mêmes traitées avec le même pastel. A noter la face au vitrage peint.

Infos Mat.

Pour la sous-station électrique R&C

A - Pour la sous-station électrique R & C

Un petit nombre d’outils et fournitures sont nécessaires : cutter, pinceaux fins, petit mouchoir en papier ou coton tiges, colle vinylique rapide, Humbrol 128 et facultativement colle Néo-prène transparente et réglet métallique…

Pour le poste d’aiguillage MKB

B - Pour le poste d’aiguillage MKB

Vous aurez besoin d’un cutter à lame neuve ou bien affûtée si vous utilisez un X-acto. Une règle métallique est recommandée pour éviter bien des maladresses. Une pointe sèche sera utile pour confirmer les traits de pliage lors du montage de la cabine d’aiguillage. Colle universelle, vinylique rapide ou Néoprène transparente, cyanoacrylate et adhésif double face sont toutes valables à chaque stade d’assemblage pour ce genre de kit…

Jean Pierre Laurent

Jean Pierre Laurent

Ancien rédacteur en chef (1992-2019), spécialité décor