La vallée de la Dordogne en N

Les amateurs de l’échelle 1/160 au sein de l’association des Amis du rail du Parisis ont réalisé un réseau modulaire centré sur une évocation de la vallée de la Dordogne et de la ligne Brive-Aurillac qui s’y déroule en partie.

Bretenoux-Guice ou Guice-Biars

L
e réseau en N des Amis du rail du Parisis est une évocation d’une section de la ligne Brive-Aurillac plutôt qu’une stricte reproduction d’un site précis. Cela leur a ainsi permis une réelle latitude dans la réalisation. Pour autant, pas ici de grande roue de fête foraine ou de chevalement de mine issus de catalogue germanique ! Le réseau est bien destiné à transcrire en miniature cette belle région qu’est le Quercy. L’architecture civile s’inspire autant que se peut du style régional, et il en est de même pour l’architecture ferroviaire. Cela n’est pas toujours évident à faire en H0 alors imaginez en N. Heureusement, aidé par des productions comme celle de P. Gazel pour partie, il faut néanmoins se relever les manches et construire ce qui est nécessaire pour coller au mieux à la réalité. Car, qui dit évocation ne dit pas forcément tout et n’importe quoi. C’est ainsi qu’ont été construits le BV, la halle, les bâtiments en demi-coupe de l’atelier magasin pour ancrer cette évocation dans sa réalité locale. Celle-ci, c’est bien sûr la gare de Bretenoux-Biars sur l’axe précité qui, outre des installations d’une certaine importance, possède un atelier-magasin aujourd’hui unique en son genre (voir encadré) qu’il était tentant de reproduire. Il faut d’ailleurs admettre que le N est sûrement l’échelle qui se prête le mieux à ce genre de reproduction. Et encore des compromis ont été nécessaires car il est impossible de caser vingt-cinq hectares dans quelques modules de taille normalisée. Cela a induit de traiter certains bâtiments en demi-coupe et d’autres en simples aplats sur le fond de décor. La végétation, le fond de décor, ou encore les rochers n’ont pas été oubliés eux aussi. Soigneusement traités, ils contribuent à implanter définitivement le réseau dans le haut Quercy.

Une image classique du chemin de fer le long de la vallée de la Dordogne. Pont métallique, falaise et ADX 2. Pas de doute, nous sommes sur la région 4 !

Une image classique du chemin de fer le long de la vallée de la Dordogne. Pont métallique, falaise et ADX 2. Pas de doute, nous sommes sur la région 4 !

Voilà un domaine moins ferroviaire, certes, mais ce sont aussi ces détails qui permettent de situer l'endroit : que dites-vous de ces vestiges d'un autre temps aussi courants que les truffes dans le secteur ?

Voilà un domaine moins ferroviaire, certes, mais ce sont aussi ces détails qui permettent de situer l’endroit : que dites-vous de ces vestiges d’un autre temps aussi courants que les truffes
dans le secteur ?

Retour au ferroviaire avec une composition d'une époque classique : 67000-67300 et composition DEV en marquage pré-UIC. Est-ce le Paris-Aurillac lorsqu'il était graphiqué par Brive et St-Denis-Près-Martel. Toute une époque !

Retour au ferroviaire avec une composition d’une époque classique : 67000-67300 et composition DEV en marquage pré-UIC. Est-ce le Paris-Aurillac lorsqu’il était graphiqué par Brive et St-Denis-Près-Martel. Toute une époque !

Vue aérienne de Guice-Bretenoux à l’entrée d’une longue rame comme en permet le 1/160.

Ambiance champêtre

Le prélat s'active vers cette église isolée. Une messe à célébrer ? Peu importe, mais notez, là encore, le respect de l'architecture de la région (modèle Gazel).

Le prélat s’active vers cette église isolée. Une messe à célébrer ? Peu importe, mais notez, là encore, le respect de l’architecture de la région (modèle Gazel).

Cette construction typique en bord de rivière est un découpage en carton, formule qui produit à cette échelle de bons résultats.

Cette construction typique en bord de rivière est un découpage en carton, formule qui produit à cette échelle de bons résultats.

N ne veut pas dire absence de saynètes détaillées comme en témoigne ce troupeau de moutons en transhumance...

N ne veut pas dire absence de saynètes détaillées comme en témoigne ce troupeau de moutons en transhumance…

La Dordogne est franchie sur ce beau pont en courbe de construction intégrale.

La Dordogne est franchie sur ce beau pont en courbe de construction intégrale.

Né pour rouler

D’emblée, les concepteurs du réseau ont voulu profiter des avantages du 1/160. Le réseau se devait donc d’être modulaire, en L, de taille suffisante pour permettre la circulation de longues rames et des circulations nombreuses. Certes, non normalisé pour ce qui est du placement des voies dans l’espace, il l’est à chaque extrémité de l’ensemble pour permettre un éventuel raccordement à un réseau modulaire aux normes AFAN en exposition. Pour cela, il est à double voie, entorse à la réalité locale, mais permet, outre l’opérabilité précitée, une grande fluidité de circulation. Une amorce de voie unique existe, planifiée à l’origine pour être le départ de modules à voie unique qui n’ont jamais vu le jour. Par contre, la partie arrière des modules reçoit un plateau de garage afin que l’ensemble dispose de voies en coulisse en nombre suffisant.

Large courbe, longue composition, c’est indéniablement un avantage du 1/160. La courbe sur le pont a aussi été dotée d’un dévers ce qui améliore encore l’aspect visuel de l’ensemble.

Cet attelage attend le passage d’une CC 72000 au PN précédant la gare.

Guice est la gare du réseau. C’est une interprétation libre de Bretenoux-Biars sur la ligne Brive-Aurillac. Notez d’ailleurs à ce sujet les wagons Andros, principal client de la gare, hors l’atelier-magasin.

La halle à marchandises comme le BV et la plupart des bâtiments du réseau sont dus au talent d’Alain Gallas.

Guice : trois minutes d’arrêt.
Le moteur ronronne avant le départ vers les gorges de la Cère et Aurillac.

Les jardins du château surplombant la voie ferrée ont été faits par un authentique jardinier, Dominique Aumonnier, talentueux modéliste à ses heures.

Les jardins du château surplombant la voie ferrée ont été faits par un authentique jardinier, Dominique Aumonnier, talentueux modéliste à ses heures.

Le château lui-même est un découpage d'une marque nommée L'Instant Durable et dont les découpages en carton étaient au 1/160. Cette dernière échelle se prête particulièrement bien à l'utilisation judicieuse de découpage en carton, contrairement à d'autres.

Le château lui-même est un découpage d’une marque nommée L’Instant Durable et dont les découpages en carton étaient au 1/160. Cette dernière échelle se prête particulièrement bien à l’utilisation judicieuse de découpage en carton, contrairement à d’autres.

L’établissement industriel de l’équipement (EIV) de Bretenoux-Biars

L’ex-Atelier-Magasin de Bretenoux-Biars, aujourd’hui Etablissement industriel de l’équipement (EIV) est aujourd’hui le dernier de son espèce en France après que celui de Surdon en Normandie fut parti en fumée il y a quelque années. Il y est pratiqué l’usinage et le traitement de ce qui est appelé les «bois sous rail» et tout particulièrement les traverses. Pour ce faire, ce ne sont pas moins de 25 hectares qui sont utilisés et répartis en quatre chantiers dont celui des bois d’appareil de voie d’une capacité de stockage de 150 000 pièces et le chantier «neuf» d’une capacité de 275 000 traverses. Ses fonctions, aujourd’hui, consistent à assurer le séchage des bois équarris, à confectionner des traverses et bois d’appareil, des chevilles, traiter l’ensemble par imprégnation autoclave, et enfin expédier aux quatre coins de l’Hexagone ses productions. Une centaine d’agents SNCF sont employés sur le site plus le personnel de sociétés privées prestataires. Détail ironique et éclairant, il semble qu’aujourd’hui l’expédition des traverses de l’établissement ne se fasse plus par wagon mais par camion. Un comble !
Une vue partielle de l'atelier magasin de l'équipement (aujourd'hui Etablissement industriel de l'équipement- EIV) inspiré de celui de Bretenoux avec ses camarteaux de traverses.

Une vue partielle de l’atelier magasin de l’équipement (aujourd’hui Etablissement industriel de l’équipement-EIV) inspiré de celui de Bretenoux avec ses camarteaux de traverses.

Un train de marchandises émerge d'un tunnel donnant accès à l'une des courbes menant à la coulisse située à l'arrière du réseau.

Un train de marchandises émerge d’un tunnel donnant accès à l’une des courbes menant à la coulisse située à l’arrière du réseau.

La qualité de l’ensemble est encore mise en valeur par une présentation soigné (bandeau) et un éclairage autonome adéquat, deux qualités qui manquent encore cruellement à des réseaux de bonne facture vus en exposition. Installé dans le local du club, il ravit les amateurs du 1/160 de l’association qui peuvent y faire tourner leur matériel ou encore essayer les nombreuses nouveautés actuelles comme, par exemple, les dernières Mistral 69 de LS-Models. Mais le réseau a aussi été exposé dans quelques manifestations, principalement locales dans le cadre d’Union rail 95. Une des raisons : outre la forte implantation locale du club, c’est bien sûr la difficulté de déplacer un réseau de cette taille. Un problème que connaissent nombre de clubs, hélas, et qui nous prive parfois de voir de belles réalisations. Le réseau fait actuellement l’objet des soins de l’équipe Nistes du club afin de remettre en état certains bâtiments et une partie de la végétation, le poids des années commençant à se faire sentir. Espérons enfin que le club exposera ce réseau, une fois les opérations de rénovation terminées, dans une ou plusieurs manifestations d’ampleur nationale afin de porter haut les couleurs du N.#

 

Infos réseau

THÈME
Nom : La vallée de la Dordogne
Réalisation : les Amis du rail du Parisis

CARACTÉRISTIQUES
Echelle : N, 1/160
Ecartement : 9 mm
Forme réseau : en L
Dimensions générales : environ 15 m de développement
Hauteur au niveau du plan de roulement : 1 m suivant normes AFAN
Structure : contreplaqué de 10 mm
Voie : Peco code 75
Aiguillages : Peco code 75
Moteur d’aiguillages : Peco
Rayon des courbes mini : en coulisse 500 mm ; maxi : 800 mm
Alimentation : analogique. DCC : non
Eclairage : Néon
Matériels moteurs et remorqués :
Diesel et autorails :Minitrix,Transmondia
Voitures : Dynam, Lima-Arnold
Wagons : Lima-Arnold,Minitrix, Fleischman, etc.
Bâtiments
BV, halle, bâtiments de l’EIV sont de construction intégrale réalisés par Alain Gallas.
Le château est un produit de la marque l’Instant Durable, et la chapelle du Quercy est issue de la gamme en N de Gazel.
Décor
Produits issus des gammes GPP, Heki, Woodland. Zeechium de culture personnelle.

CONTACT
Les Amis du rail Du Parisis
37, avenue des Lilas, 95530 La Frette-sur-Seine, 01 39 78 07 84

Mais ne nous laissons pas distraire par ces abondants détails extra-ferroviaires et jetons un dernier coup d'oeil avant de nous quitter, à ce convoi marchandises remorqué par une BB 66000.

Mais ne nous laissons pas distraire par ces abondants détails extra-ferroviaires et jetons un dernier coup d’oeil avant de nous quitter, à ce convoi marchandises remorqué par une BB 66000.

Philippe Cousyn

Philippe Cousyn

Rédacteur en Chef, spécialités décor, histoire du rail français et américain